Opel Zafira A18

Tarifs

La journée
CHF 25.- / Jour

Semaine
CHF 150.- /semaine

Mois
CHF 500.- / Mois

Histoire de Opel

Opel est l’un des rares constructeurs automobiles à pouvoir se targuer d’être né au XIXe siècle ; la marque teutonne a été fondée en 1899. Cependant, Opel était déjà actif dans la fabrication de machines à coudre depuis 1862. La production de voitures n’a été lancée que quatre ans après la mort du fondateur, Adam Opel, par Sophie Opel sur les conseils de ses fils Carl, Wilhelm et Friedrich.

La première voiture de la marque à l’éclair fut la Patent-Motorwagen de 1899 (seulement 65 exemplaires furent produits, animés par un moteur de 1,5 litre et 3,5 ch), fruit d’un partenariat avec le fabricant Friedrich Lutzmann.
Le tournant et la chaîne de montage

1909 est une année décisive pour Opel, avec le lancement de la 4/8 PS, une voiture compacte, performante et abordable. Son succès a fait de l’entreprise allemande l’une des plus importantes du pays. En 1924, Opel a également été le premier constructeur allemand à introduire la chaîne de montage, une solution qui a permis de réduire considérablement les coûts de production et de rendre la voiture abordable pour un plus grand nombre de personnes.

Grâce à cette stratégie, le 4/12 PS et toutes les versions ultérieures du 4 PS ont connu un succès incroyable. Dès les années 1930, Opel est en mesure de produire des voitures technologiquement avancées destinées au grand public, telles que la P4 et la Kadett, dont la carrosserie est déjà autoportante.
General Motors et l’après-guerre

En 1929, les frères Vilhelm et Friedrich von Opel décident de vendre 80 % des actions au géant américain General Motors, et deux ans plus tard, Opel est entièrement racheté par les Américains. Deux ans plus tard, Opel est entièrement racheté par les Américains. 1935 s’avère être l’une des années les plus décisives pour la marque à l’éclair : une deuxième usine est créée pour assembler le fourgon Blitz et l’une des premières voitures produites en série avec un châssis monocoque, l’Olympia, est lancée.

Pendant les années noires de la Seconde Guerre mondiale, les usines Opel ont été converties en production militaire pour l’armée nazie. En août 1944, les deux usines ont été bombardées par les Alliés et ont subi d’importants dégâts. À la fin de la guerre, cependant, l’usine de Rüsselsheim a été reconstruite par d’anciens ouvriers et est redevenue opérationnelle en 1946, lorsque la production de la Blitz a été relancée. La production de voitures n’a pas repris avant la fin de 1947.
Les années 1950 et 1960

En 1951, Opel est devenu le premier constructeur automobile à posséder sa propre piste d’essai et, à peine deux ans plus tard, en 1953, il a présenté sa première voiture d’après-guerre au salon de l’automobile de Francfort : l’Olympia Rekord. Cette voiture a inauguré une nouvelle ère en termes de style, inspirée des grandes berlines américaines et dotée d’une grande calandre chromée en forme de « gueule de requin ». L’Olimpia a connu un tel succès qu’elle a franchi la barre des deux millions d’exemplaires en 1956.

Le nouveau Kapitän est également présenté en 1954, la Rekord P2 en 1960 et la Rekord A en 1963, cette dernière étant équipée de freins à disque et d’un moteur 6 cylindres. Opel a produit 882.433 Rekord A jusqu’en 1965. Entre-temps, en 1962, la Kadett A a également été introduite, qui est immédiatement devenue l’un des modèles les plus populaires de la marque. C’est ce modèle qui a inauguré le logo en forme d’éclair en 1964. En juin 1964, Opel devient également le premier constructeur européen à disposer d’un centre de design qui, trois ans plus tard, présente la GT, une petite voiture de sport inspirée de la célèbre Corvette.
Les années 1980 et 1990

En 1982, l’année même où le pilote allemand Walter Röhrl a remporté le championnat du monde des rallyes dans une Ascona 400, la célèbre Corsa a été présentée. Deux ans plus tard, la Kadett E est présentée, la première voiture Opel à remporter le prestigieux titre de voiture de l’année. La seconde moitié de la décennie est sans aucun doute marquée par le vaisseau amiral Omega de 1986 : nommée voiture de l’année en 1987, elle est également proposée en 1990 dans la variante sportive Lotus, équipée du fameux 3.6 biturbo de 377 ch.

En 1989, l’Opel Calibra a été lancée et, grâce à ses lignes sportives et acérées, elle a détenu pendant plusieurs années le titre de voiture la plus aérodynamique du monde, avec un Cd de 0,26. Grâce au pilote Manuel Reuter, la Calibra a également remporté deux titres ITC (International Touring Car Championship). En 1991, c’est le tour de l’Astra, qui, avec sa première série, devient le modèle le plus vendu de tous les temps par la société. Entre 1991 et 1998, plus de 4,2 millions d’unités ont été produites.

Autres Véhicules


La journée:
CHF 35.- / Jour
Semaine: CHF 200.- /semaine
Mois: CHF 750.- / Mois


La journée
CHF 25.- / Jour
Semaine CHF 150.- /semaine
Mois CHF 500.- / Mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.