Location Voiture Valais

Choisissez votre voitures


La journée
CHF 25.- / Jour
Semaine CHF 150.- /semaine
Mois CHF 600.- / Mois


La journée
CHF 60.- / Jour
Semaine CHF 280.- /semaine
Mois CHF 1090.- / mois


La journée
CHF 25.- / Jour
Semaine CHF 150.- /semaine
Mois CHF 600.- / Mois


La journée:
CHF 35.- / Jour
Semaine: CHF 200.- /semaine
Mois: CHF 750.- / Mois

Demie journée
La journée
CHF 60.- / Jour
Semaine CHF 300.- /semaine
Mois CHF 950.- / Mois

Demi journée CHF 50.- / demi journée
La journée
CHF 80.- / Jour
Semaine
Mois


La journée
CHF 35.- / Jour
Semaine CHF 200.- /semaine
Mois CHF 700.- / Mois


La journée
CHF 60.- / Jour
Semaine CHF 280.- /semaine
Mois CHF 950.- / Mois


La journée
CHF 35.- / Jour
Semaine CHF 250.- /semaine
Mois CHF 890.- / Mois


La journée
CHF 35.- / Jour
Semaine CHF 200.- /semaine
Mois CHF 750.- / Mois


La journée
CHF 50.- / Jour
Semaine CHF 250.- /semaine
Mois CHF 950.- / Mois

Demie journée
La journée
CHF 60.- / Jour
Semaine CHF 300.- /semaine
Mois CHF 950.- / Mois


La journée
CHF 500.- / Jour
Semaine
Mois


La journée
CHF 25.- / Jour
Semaine CHF 150.- /semaine
Mois CHF 500.- / Mois

A l’heure actuelle vous essayez de trouver un professionnel qui propose un service de location de voiture Vaud ? Vous aimeriez louer une voiture en Valais ? Cet article est destiné à vous, ici on vous donne tous les indices pour faciliter votre recherche de voiture à louer en Valais. Les professionnels qui proposent des services de location de voiture en Valais augmentent de jour en jour. On peut avoir du mal à trouver un professionnel qui propose un service de location de voiture fiable.

Location de voiture dans le canton du Valais ?

De plus, il peut arriver que l’on tombe sur un professionnel qui propose des services de location qui ne correspondent pas à nos attentes. On cherche à louer une voiture de bonne qualité à prix raisonnable mais comment y parvenir ? Eh bien, vous n’aurez qu’à solliciter notre entreprise. Si vous êtes dans le Valais, notre entreprise correspond exactement à ce que vous recherchez. Nous vous proposons des voitures de locations fiables à prix très abordable. Les voitures que nous mettons à votre disposition à Martigny comme à Sion sont en très bon état. Vous pouvez faire une location de voiture Valais selon votre budget en faisant appel à notre entreprise.

Voici quelques exemples de motif de faire une location de voiture chez notre entreprise :

Si vous envisagez de faire un déménagement, vous pouvez louer un de nos véhicules. On sait bien qu’un déménagement nécessite le déplacement de tous les biens d’un endroit à un autre. Si vous avez beaucoup de biens dans votre maison, il vous faut un véhicule adapté à vos affaires. Si vous déplacez vos affaires avec votre propre voiture, cela vous demandera peut-être beaucoup de temps. C’est là que vous pouvez faire appel à nos véhicules de location vous sera vraiment très bénéfique. Notre entreprise vous mettra à votre disposition un véhicule fiable pour déplacer vos affaires. Nous avons en outre les meilleures camionnettes de suisse. A noter que nos véhicules sont tous en très bon état. Faire une location de voiture dans notre entreprise sera votre meilleure option pour transiter vos affaires de votre ancien local vers le nouveau. Nos voitures peuvent être louées selon la durée que vous exigez. Vous pouvez louer nos voitures de déménagement à court et à long terme et tout cela à prix très abordable. Si vous êtes une entreprise ou bien une organisation, vous pouvez aussi louer nos voitures lors d’une activité que vous souhaitez réaliser. Si vous envisagez de changer de siège ou de bureau, vous pouvez nous contacter et louer nos voitures. Nous avons les véhicules adaptés à vos attentes. Vous trouverez ici les voitures qui pourront transporter toutes vos affaires de votre ancien bureau vers le nouveau. La durée de location de nos voitures dépend entièrement de vos attentes. Si vous envisagez d’organiser un projet important dans votre logement comme par exemple une grande fête ou une rénovation, vous pouvez aussi louer une de nos voitures utilitaires. En effet, notre voiture peut vous servir pour faire le déplacement des objets nécessaires pour la finaliser de ses projets. Vous pouvez utiliser nos voitures pour transiter les biens nécessaires à l’accomplissement de votre fête. Si vous envisagez de faire un voyage d’affaires ou bien un voyage en famille, vous pouvez aussi louer une de nos voitures. On ne peut pas transporter un véhicule dans l’endroit où l’on souhaite aller et c’est là qu’il faut faire une location de voiture utilitaire. Louer une voiture à courte durée jusqu’à la fin d’un voyage d’affaire ou d’un voyage en famille est possible si vous contactez notre entreprise. Nous donnons les meilleures offres de services de voiture utilitaire.

Conseils conduite en Valais avec voiture de location

Voici notre Top 10 des attributs d’un bon conducteur…
1 Être préparé

On dit qu’il ne faut jamais accuser son équipement et c’est vrai quand on conduit. La bande de roulement de vos pneus est-elle sûre ? Le réservoir de liquide lave-glace est-il suffisant pour votre voyage ? Êtes-vous assis dans la bonne position pour conduire avant de partir, avec vos rétroviseurs correctement réglés ? Un vrai bon conducteur sera conscient de tous ces facteurs avant de démarrer le moteur.

2 Connaître son véhicule

Comme beaucoup d’entre nous ont recours au leasing ou à la location de voitures en ville, vous pouvez facilement vous retrouver au volant d’une voiture que vous n’avez jamais conduite. Et cela devrait avoir une incidence sur votre conduite ! Connaître les capacités d’un véhicule signifie que vous serez bien mieux équipé pour répondre aux situations sur la route. Par exemple, il est essentiel de savoir si votre voiture a suffisamment de puissance pour exécuter des manœuvres de dépassement en toute sécurité dans le temps que vous attendez. Savez-vous vraiment avec quelle force vous devez appuyer sur le frein pour vous arrêter complètement ? Et est-elle équipée de freins ABS ou de toute autre aide à la conduite, comme le contrôle de la traction ?

3 Garder le contrôle

Cela peut s’appliquer à votre style de conduite et à votre état d’esprit !

En ce qui concerne l’aspect physique de la conduite, il est important d’être attentif à la surface de la route – la boue humide, le gravier, la glace et d’autres conditions peuvent être mortelles. Il est important de garder le contrôle de la situation, ce que vous pouvez faire en ralentissant tout et en rendant toutes vos actions aussi fluides que possible. Pour conduire en toute sécurité, il est également essentiel d’être responsable, de ne jamais conduire en état d’ébriété et de ne pas prendre la route lorsque vous êtes trop fatigué.

Rester calme et garder le contrôle de ses émotions est un autre élément clé pour être un bon conducteur. Étant donné que nous partageons les routes avec de nombreux autres conducteurs, peu importe vos compétences si vous n’avez pas la bonne attitude. S’agiter, s’impatienter et se mettre en colère n’est pas seulement dangereux, mais vous laissera stressé après un certain temps en voiture. Être patient, calme et tolérant fait partie intégrante d’un bon conducteur et d’un conducteur heureux ( !).

4 Utiliser correctement votre voiture

Un bon conducteur sait où se trouvent tous les équipements ou fonctions dont il aura besoin dans la voiture et comment les utiliser. Savoir où se trouvent les feux d’avertissement et les feux de brouillard, indiquer correctement la direction à suivre, réfléchir au moment d’allumer les phares à la tombée de la nuit et veiller à utiliser les feux de route en toute sécurité, afin de ne pas surprendre ou éblouir les autres conducteurs, sont autant d’éléments essentiels à une bonne conduite. Les voyants du tableau de bord de la voiture constituent un autre ensemble de voyants auxquels vous devez prêter attention ! Vous pouvez laisser votre voyant de carburant allumé pendant un certain temps, mais ignorer d’autres voyants pourrait causer de graves problèmes à l’avenir.

Il est également important de tenir compte de la façon dont vous contrôlez la voiture – si vous conduisez une voiture manuelle, vous ne devez toucher le levier de vitesse que lorsque vous changez de vitesse – si vous devez réagir en cas d’urgence, c’est le volant que vous devez tenir.

5 Rester vigilant

Il est facile d’être distrait en tant que conducteur – écouter sa chanson préférée à la radio, parler à un passager, changer le réglage du chauffage, faire attention à un virage – mais si cette liste de dix points était classée par ordre d’importance, rester vigilant serait sans doute le premier point !

Les dangers potentiels causés par les autres usagers de la route sont si nombreux qu’il est essentiel de rester vigilant à tout moment. Les piétons (en particulier les jeunes enfants) qui sortent de derrière une voiture garée, les animaux qui courent sur la route, les cyclistes qui se déplacent sur la voie intérieure, une flaque d’eau ou un nid de poule inattendu sur la chaussée, des déchets qui soufflent sur votre chemin, ou simplement d’autres conducteurs distraits, peuvent tous représenter un danger. En restant vigilant, vous pourrez réagir à temps et éviter un accident.

6 Avoir les compétences… pour éviter de payer les factures !

La plupart d’entre nous n’ont passé que leur examen de conduite de base et, si nous n’avons pas pris de nombreuses mauvaises habitudes au fil des ans, nous nous sommes améliorés principalement grâce à la pratique et, peut-être, à une attitude plus mûre ! La pratique permet sans aucun doute à la plupart des conducteurs de mieux comprendre les situations que l’on peut rencontrer sur la route. Mais lorsqu’il s’agit de compétences réelles, il s’agit de la façon dont vous maniez votre véhicule, c’est-à-dire la direction, le freinage, le changement de vitesse et l’accélération en douceur.

Non seulement la conduite en douceur de votre voiture améliorera votre style de conduite, mais elle vous aidera également à prendre soin de la mécanique de votre véhicule et à éviter les réparations et services d’entretien supplémentaires qui découlent d’une mauvaise conduite. Le fait d’appuyer sur l’embrayage, d’accélérer de manière agressive et de freiner fortement et inutilement sont autant de signes d’une mauvaise conduite et sont susceptibles d’entraîner un entretien plus important du véhicule.

7 Lire la route… et les autres conducteurs !

Dans un monde idéal, lire la route ne devrait s’appliquer qu’aux panneaux et aux marquages qui indiquent la façon dont nous devons conduire – et nous y reviendrons dans une minute – mais la réalité de la conduite moderne, c’est que ce sont les autres conducteurs que nous devons lire. Bien que vous puissiez anticiper la décision d’un autre conducteur et être prêt à réagir en conséquence, un bon conducteur ne commencera jamais à réagir en supposant ce qu’un autre conducteur va faire – ce qui permet d’éviter beaucoup de collisions arrière !

Après avoir étudié pour passer votre examen de conduite (si vous l’avez fait !), il se peut que vous ayez oublié la signification de certains signes et marquages moins courants, mais le fait d’avoir ces connaissances fera sans aucun doute de vous un meilleur conducteur. Saviez-vous que la longueur des lignes blanches sur les routes de campagne peut être une indication de dangers ? Des lignes plus longues peuvent signifier qu’il y a des virages ou des creux cachés devant vous et que vous devez réduire votre vitesse et réfléchir à deux fois avant de dépasser.

Un autre élément de la route que vous devez toujours respecter est un ralentisseur ! Ils sont là pour nous ralentir et les franchir trop rapidement ou à un angle bizarre peut endommager la suspension de votre voiture. Idéalement, votre vitesse ne devrait pas dépasser les 15 miles par heure et vos roues devraient passer directement sur le dos d’âne.

8 Être courtois

Être gentil ne coûte rien ! Mais même si vous êtes pressé et que vous ne voulez pas laisser un énorme flot de circulation sur votre voie, vous pouvez toujours être un conducteur courtois et c’est en fait un aspect très important pour être un bon conducteur.

Donner de l’espace aux cyclistes et aux piétons pour traverser les routes, veiller à ne pas bloquer les virages ou les carrefours et éviter de s’engager ou de s’accaparer des voies, tout cela contribue à la fluidité du trafic et à la sécurité de tous. Un simple signe de la main ou un geste de remerciement est également très apprécié !

Le stationnement prévenant doit également trouver une place ( !) dans cette section… Lorsque les mauvais conducteurs se garent sur les trottoirs, bloquent les entrées ou obligent les piétons, les personnes en fauteuil roulant, les parents avec des poussettes et les personnes malvoyantes à emprunter la route, ils font preuve d’un manque de considération et sont dangereux. Veillez toujours à bien terminer votre trajet

9 Faire de la place à tout le monde

Ce conseil pourrait figurer dans la rubrique « Être courtois », mais il est si important qu’il mérite son propre titre, car l’espace est synonyme de sécurité ! C’est une bonne pratique que de laisser de la place à tout le monde sur la route. L’espace signifie que chacun a plus de chances de voir les problèmes avant qu’ils ne se produisent et lui donne le temps de réagir.

Le talonnage, comme on l’appelle parfois, n’est pas seulement ennuyeux, mais surtout, c’est une habitude de conduite incroyablement dangereuse qui pousse les conducteurs pressés à faire des erreurs. Quel que soit le type de route sur laquelle vous circulez, et même dans un trafic lent, il est bon de laisser de la place. Cela permet de contourner plus facilement les autres véhicules si nécessaire, mais aussi de réduire le risque de collision si vous décrochez, si un autre conducteur recule dans une pente ou si vous êtes percuté par l’arrière.

(Si vous souffrez d’être talonné, voici un conseil judicieux : Essayez de ne pas vous laisser distraire par le conducteur qui vous suit et restez concentré sur la route. S’il y a de la place pour passer sur une autre voie, sortez votre voiture de la trajectoire dangereuse, mais respectez la limitation de vitesse, ou une vitesse plus lente si les conditions le permettent, afin que, en cas d’incident, la collision ait moins de chances de provoquer un incident ou des blessures graves).

10 Être confiant

Cela ne veut pas dire être heureux d’être vu dans la nouvelle peinture vert citron de votre voiture ! S’il est important d’être respectueux de la route et des autres usagers, le fait d’être craintif, hésitant ou dangereusement lent vous rend imprévisible et peu sûr en tant que conducteur. Si vous conduisez en suivant toutes les bonnes directives, essayez de conduire avec confiance.

Devenir autonome, ne dépendre de personne, pouvoir gérer des horaires et des itinéraires sans avoir à s’en tenir aux itinéraires préétablis des transports publics (ou aux choix du seul ami qui a le permis de conduire, si on est très jeune !): savoir conduire présente sans aucun doute de nombreux avantages. Mais, outre les sorties entre amis, la satisfaction de se présenter seul à un nouveau travail dans un quartier inexploré de la ville, ou le souvenir de ce week-end loin de chez soi avec un itinéraire passionnant, nous avons tous en mémoire au moins un épisode où nous nous sommes sentis mal à l’aise au volant. Et, pour dire la vérité, nous n’en gardons même pas un bon souvenir.

Que ce soit en raison d’une inattention de notre part, d’une situation météorologique vraiment extrême, du comportement erroné ou irresponsable d’un autre conducteur ou d’un accident, nous avons tous éprouvé des émotions négatives au volant : peur pour notre propre vie, crainte des conséquences, peur de ne pas pouvoir maîtriser les circonstances, ou colère et inquiétude face à une blessure subie ou causée. Et attention, ce n’est pas seulement si nous sommes de nouveaux conducteurs : n’importe qui peut se retrouver dans une situation similaire au cours de sa longue carrière de conducteur, même s’il s’agit de conducteurs chevronnés !

Contrairement à la croyance populaire, le discours sur les performances de conduite n’est pas technique. Ce n’est pas spécifique, ce n’est pas propre à un secteur : c’est l’affaire de tous. Qui ne voudrait pas se sentir plus à l’aise au volant, améliorer sa sécurité, ne pas avoir à dépendre de quelqu’un même dans des situations hors de notre zone de confort et, pourquoi pas, même découvrir des moyens de réduire considérablement la consommation de sa voiture ?

Alors, que vous soyez un jeune qui a obtenu son permis de conduire hier ou un conducteur chevronné avec des milliers de kilomètres sur les épaules, cet article a été écrit pour vous donner la réponse que vous cherchez et augmenter vos performances de conduite. En attendant, examinons les types de conduite les plus importants et ce qu’ils peuvent nous apporter, afin d’identifier le type de conduite qui nous permet d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé : celui d’améliorer nos performances de conduite.

Nettoyer votre voiture après la location !

1. Entretien de la voiture : nettoyer l’intérieur avec du shampoing et de l’eau

Pour nettoyer l’intérieur de votre voiture, nous vous recommandons d’utiliser d’abord un aspirateur, puis, pour un nettoyage plus profond, un chiffon humide. Au lieu d’utiliser des détergents polluants, coûteux et pleins d’agents chimiques, nous vous recommandons d’utiliser un shampooing pour cheveux délicats dilué avec un peu d’eau. En effet, grâce au shampooing, vous pourrez éliminer les taches et prendre soin de l’intérieur de manière parfaite.

2. Entretien de la voiture : du café contre les mauvaises odeurs

Une voiture bien entretenue est une voiture qui ne dégage pas de mauvaises odeurs. Pour neutraliser les odeurs usées ou de fumée, nous vous suggérons d’utiliser une méthode naturelle : un sac de grains de café que vous pouvez suspendre ou laisser dans les compartiments de votre voiture.

Le café vous permettra également d’absorber l’humidité.

Vous pouvez également utiliser un sac de riz, de sel, de sucre ou de farine pour absorber l’humidité de votre voiture.

3. Nettoyer le système de ventilation de la voiture avec une brosse

Les interstices étroits, comme ceux du climatiseur, posent souvent problème lors du nettoyage de l’intérieur d’une voiture. Pour enlever la poussière, nous vous recommandons d’utiliser une brosse en mousse ou une vieille brosse à dents afin de pouvoir atteindre les endroits les moins accessibles.

4. Nettoyage des sièges en cuir : méthodes respectueuses de l’environnement

Le nettoyage de la sellerie en cuir est l’un des aspects les plus exigeants de l’entretien d’une voiture. Pour qu’elle conserve son aspect optimal au fil du temps, elle doit être nettoyée tous les 6 mois.

Les remèdes les plus courants consistent à utiliser une solution d’eau et de liquide vaisselle, d’huile d’olive ou d’huile de ricin. L’important est d’appliquer la solution choisie avec un coton et de ne pas laisser les sièges mouillés trop longtemps.

En vous consacrant périodiquement à l’entretien de votre voiture, vous lui permettez non seulement de conserver sa valeur, mais aussi de durer plus longtemps.

5. Entretenir vos essuie-glaces avec du graphite

Vous voulez que vos balais d’essuie-glace durent plus longtemps ? Vous pouvez vous aider du graphite. Le graphite est une poudre de carbone noir que vous pouvez acheter dans n’importe quelle quincaillerie pour environ 5 £, ce qui est beaucoup moins cher que des balais d’essuie-glace neufs qui commencent à 30 £. Comment fonctionne-t-il ? Appliquez du graphite sur un chiffon et frottez le caoutchouc des balais d’essuie-glace : le graphite les rendra souples et efficaces.

Évaluez votre voiture maintenant gratuitement ! Vendez-la en toute sécurité et rapidement pour le meilleur prix !

6. Nettoyer la résine, le pollen et les dépôts sur le pare-brise
Soins de la voiture

Pour éliminer complètement les traces ou les dépôts de poussière, de pollen ou de résine sur votre pare-brise, vous pouvez utiliser ces remèdes naturels : frottez de l’huile d’olive ou de la graisse animale sur la résine ou le résidu que vous voulez éliminer. Frottez ensuite la zone avec un chiffon de chevreuil ou synthétique.

Un autre remède populaire consiste à appliquer une solution d’eau et de bicarbonate de soude sur les taches à éliminer.

7. Brosse à dents et dentifrice pour le soin des détails

Avez-vous déjà pensé à nettoyer les phares de votre voiture avec du dentifrice ? C’est une solution très simple : il suffit d’utiliser du dentifrice sur un chiffon et de le frotter vigoureusement sur les phares. Laissez agir le dentifrice pendant quelques minutes et retirez la pâte avec un chiffon humide. Les phares de votre voiture brilleront comme neufs !

L’entretien des phares de voiture avec du dentifrice ne fonctionne que si les phares sont en plastique. Pour les phares en verre, utilisez de l’eau et du vinaigre.

Une vieille brosse à dents suffit pour nettoyer les zones difficiles d’accès à l’intérieur et à l’extérieur de votre voiture. Convient pour le nettoyage des jantes ou des enjoliveurs.

8. Comment réparer les petites rayures de la carrosserie ?

Les petites éraflures qui ne nécessitent pas toujours l’intervention du carrossier. Pour les enlever et empêcher la formation de rouille, nettoyez-les avec du produit vaisselle, de l’eau et un chiffon. Appliquez ensuite de la cire pour voiture.

9. Comment polir la peinture d’une voiture

Pour lustrer gratuitement votre voiture, la première étape consiste à éliminer les dépôts de poussière : nous vous recommandons de laver la carrosserie avec de l’eau et du savon pour les mains.

Ensuite, vous pouvez polir la peinture en utilisant une cire qui ne contient pas d’agents abrasifs. Lisez attentivement l’étiquette et testez le produit sur une petite surface avant de polir toute la voiture. N’oubliez pas qu’une cire de bonne qualité couvre également les petites rayures, ce qui les rend moins visibles.

Pour éliminer les dépôts de calcaire, vous pouvez utiliser une solution d’eau bouillante et de vinaigre.

10. Protéger les joints de porte

Pour que les joints de porte restent souples et doux, nous vous recommandons d’appliquer périodiquement de la crème au sébum de cerf sur tous les joints de porte. Cela permettra de mieux étanchéifier les portes, non seulement contre l’humidité mais aussi contre le bruit.

Autres conseils de conduite :

Nous sommes tous confrontés à des situations stressantes au cours de notre vie, qu’il s’agisse de petits désagréments quotidiens ou de préoccupations plus graves et profondes. Quelle qu’en soit la cause, le stress nous soumet à notre propre corps : notre rythme cardiaque s’accélère, notre respiration devient plus difficile et nos muscles se raidissent.

Cette « réponse au stress » est une réaction normale à des situations menaçantes. Elle a été développée depuis la préhistoire pour nous aider à survivre à des menaces imminentes, telles que des attaques soudaines ou des catastrophes naturelles. Aujourd’hui, nous sommes rarement confrontés à ces dangers physiques, mais les situations difficiles de la vie quotidienne peuvent déclencher la même réaction. En bref, de nombreux facteurs peuvent contribuer à augmenter nos niveaux d’anxiété et de stress, avec des répercussions négatives sur votre vie quotidienne et, à long terme, également sur votre santé physique et mentale.

Avez-vous déjà eu mal au dos ou à la nuque lorsque vous êtes anxieux ou stressé ? L’une des nombreuses façons dont votre corps réagit au stress est la tension musculaire. La relaxation musculaire progressive est une méthode qui permet de soulager cette tension.

Dans la relaxation musculaire progressive, vous contractez un groupe de muscles en inspirant et vous les relâchez en expirant, en travaillant sur les différents groupes de muscles dans un certain ordre.
Lorsque votre corps est physiquement détendu, vous ne pouvez pas vous sentir anxieux. La pratique de la relaxation musculaire progressive pendant quelques semaines vous aidera à améliorer cette compétence et, à terme, vous serez en mesure d’utiliser cette méthode pour soulager efficacement le stress.

Les premières fois, il peut être utile d’écouter un fichier audio jusqu’à ce que vous ayez mémorisé tous les groupes de muscles dans l’ordre.
Si vous avez du mal à vous endormir, cette méthode peut également vous aider à résoudre vos problèmes d’insomnie.

Trouvez un endroit calme, sans distractions. Allongez-vous sur le sol ou asseyez-vous sur une chaise, desserrez les vêtements serrés et enlevez lunettes et bijoux. Posez vos mains sur vos genoux ou sur les bras de la chaise. Prenez quelques respirations lentes et régulières. Si vous ne l’avez pas encore fait, passez quelques minutes à pratiquer la respiration diaphragmatique.

Concentrez-vous maintenant sur les zones suivantes, en prenant soin de laisser le reste de votre corps détendu :

Front : courbez les muscles de votre front, comme si vous preniez une expression renfrognée, en les maintenant pendant 15 secondes. Sentez les muscles devenir de plus en plus tendus. Puis relâchez lentement la tension en comptant pendant 30 secondes. Remarquez la différence et la sensation de détente. Continuez à relâcher la tension jusqu’à ce que votre front soit complètement détendu. Pendant que vous faites cela, respirez lentement et régulièrement.
Mâchoire : Contractez les muscles de la mâchoire, en les maintenant pendant 15 secondes. Puis relâchez lentement la tension, en comptant pendant 30 secondes. Remarquez la sensation de relaxation et continuez à respirer lentement.
Cou et épaules : augmentez la tension dans votre cou et vos épaules, en les soulevant vers vos oreilles et en les maintenant dans cette position pendant 15 secondes. Puis relâchez lentement la tension en comptant pendant 30 secondes.
Bras et mains : Fermez lentement les deux mains en poings. Ramenez vos poings vers votre poitrine et maintenez-les pendant 15 secondes, en serrant aussi fort que possible. Ensuite, relâchez lentement vos poings et ramenez vos bras tendus en comptant pendant 30 secondes. Remarquez la sensation de détente.
Fessiers : augmentez lentement la tension musculaire dans les fessiers pendant 15 secondes. Puis relâchez lentement la tension pendant 30 secondes.
Jambes : Augmentez progressivement la tension dans les quadriceps et les mollets pendant 15 secondes. Serrez les muscles aussi fort que vous le pouvez. Puis relâchez doucement la tension pendant 30 secondes. Remarquez que la tension se relâche et que la sensation de relaxation enveloppe votre corps.
Pieds : augmentez lentement la tension dans vos pieds et vos orteils, en cambrant la semelle comme si vous vouliez fermer vos pieds en un poing. Serrez les muscles autant que possible. Puis relâchez lentement la tension en comptant pendant 30 secondes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *